Plus d’idées avec le Design Thinking

17 juillet 2017 par Mathieu Dupas Laisser une réponse »

Le terme Design Thinking a été popularisé par IDEO et englobe à la fois une philosophie et un ensemble d’outils pour améliorer ou innover sur des produits ou services.

On peut schématiquement poser une démarche en 5 étapes :

  1. La Découverte du problème (compréhension du problème, recherche et recueil d’informations)
  2. L’interprétation : comment analyser le problème, les faits ou impressions recueillis
  3. La Génération d’idées 
  4. L’Expérimentation : passer de l’idée à un prototype (plus ou moins réaliste)
  5. L’Evolution / amélioration : suite aux feedbacks recueillis en 4, une phase d’amélioration permet d’optimiser la solution générée

On le voit l’étape de résolution de problème n’est pas l’étape la plus amont : une partie de la puissance du design thinking réside dans cet apport sur le « Fuzzy front end » comme l’appellent les anglo saxons, cette partie un peu obscure dans laquelle nous allons devoir mixer différentes analyses et  remontées d’information pour imaginer des pistes de travail innovantes.

En effet, avant d’avoir une idée, il faut qu’il y ait un problème ! Sans problème clairement défini / analysé, toutes les idées générées peuvent en effet être à côté de la plaque .

Comment identifier des problèmes ?

La méthode Design Thinking nous parle d’insights, briques élémentaires qui vont pouvoir déclencher des étincelles d’idées !

Un insight peut ainsi être une façon de faire vue chez des clients, un produit concurrent, une veille technique ou prospective etc..

Ces insights, de façon unitaire ou combinés, vont alors permettre de générer des idées ayant plus de chance d’être pertinentes.

Design Thinking et Innovation Participative

Une démarche de Design Thinking nourrit naturellement une démarche d’Innovation Participative. Les insights collectés sont autant de catalyseurs d’idées potentiels, un insight permettant de générer une ou plusieurs idées !

D’autre part, lorsqu’on s’oriente sur une démarche de Design Thinking, l’étape de remontée d’idée est une démarche participative provoquée, bien souvent à durée limitée (liée au produit / service sur lequel on travaille).

Pour plus de résultats, Il est possible de solliciter un maximum d’acteurs. On aura alors intérêt à s’équiper d’un outil de management des idées (type ID-Storm) pour gagner en efficience dans la remontée, filtrage et priorisation des idées. Les étapes Design Thinking, passant systématiquement par un Prototype, pourront alors être renseignées dans le processus d’Innovation Participative.

IDEO propose ainsi de pouvoir résoudre des problématiques sociales et sociétales grâce à sa méthodologie. Les idées sont recueillies sur leur plateforme https://openideo.com/

On le voit, l’approche Design Thinking se veut globale : c’est en soi un processus d’innovation avec plusieurs étapes  bien définies, d’autres pouvant se superposer, se croiser.
A la clé, des capacités de génération d’idées à la fois plus nombreuses et surtout mieux cadrées donc plus pertinentes.

Publicité

Laisser un commentaire