Vendre ses idées : l’art délicat pour tout innovateur

19 novembre 2013 par Mathieu Dupas Laisser une réponse »

microphone_faji

Une fois n’est pas coutume, nous allons aborder le sujet de la communication dans les projets d’Innovation.

Membre fondateur de l’initiative ‘la fabrique a innovations, notre équipe a en effet été soutenir ce projet devant les 3 gourous du web francais (Xavier Niel, Marc Simoncini, Marc Antoine Granjon, à l’origine du financement des 101 projets) .

 L’occasion d’aborder cet Art, délicat, de la communication.

La communication n’est pourtant à priori pas la première chose à laquelle on pense lorsqu’on imagine un projet innovant.

La partie sur laquelle on attache le plus d’importante et que l’on met en valeur bien souvent dans les projets est en effet l’invention et son histoire.

Tout aussi important cependant, la communication ne doit pas être négligée :

  • Pas de projet qui décolle s’il n’est mis en valeur.
  • A quoi bon une innovation si les clients ne la connaisse pas ?
  • A quoi bon une innovation, si elle n’est pas financée car non connue ou mal vendue ?

Que ce soit au travers d’un projet innovant interne ou une idées de création d’entreprise ou de nouveau produit, il va en effet falloir  toucher les clients (internes à l’entreprise ou externes) mais également les investisseurs.

 L’elevator pitch

 Les startups et le monde numérique ont apporté un concept assez intéressant : l’elevator pitch ou en bon français le ‘discours dans l’ascenseur’.

Le principe est simple : vous rencontrez votre boss, ou un investisseur dans un ascenseur.

Vous n’avez alors que quelques minutes pour lui expliquer qui vous êtes, ce que vous faites et ce dont vous avez éventuellement besoin comme soutient.

Oubliez le business plan, vous n’avez que 1-3 minutes !

Cet exercice de style présente l’énorme avantage de forcer l’innovateur à consacrer son énergie sur la présentation de sa valeur ajoutée principale : ce que les gens doivent retenir (1 à 5 points clés seront déjà très bien).

L’avantage de ce discours est qu’il peut ensuite être utilisé dans la plupart des situations courantes :

  •   Vous croisez des collègues à la machine à café : en quelques minutes vous présentez votre concept
  •  Vous croisez votre boss / directeur dans un couloir : en quelques minutes vous avez son attention
  •  Vous croisez des client potentiels sur un salon, dans la rue etc.. : ils comprennent votre produit / entreprise en quelques phrases.

 

Cet exercice doit donc être travaillé en équipe dès les premières phases de conception du produit/ service / entreprise : il servira de base à la discussion avec vos interlocuteurs et sera amené à évoluer tout au long du développement de votre projet.

La plupart des pitchs se concentrent sur une version en 3 minutes max.

Il est souvent conseillé aux entrepreneurs de se préparer 2 versions différentes : 3 minutes – 5 minutes.

La version radicale du ‘pitch’

 Moins courant, la version 1 minutes chrono ( le choix fait pour les 101 projets français) est un exercice beaucoup moins facile que l’on peut imaginer.

Que faut-il couper/éliminer dans son discours quant tout parait intéressant pour l’innovateur !

Le tableau ci-dessous présente les avantages et inconvénients de la méthode:

 

pitch 1 minute

 Notre conseil 

Si,comme nous , vous êtes issus des domaines techniques, cet exercice s’avère de grande utilité. La tentation est en effet souvent de consacrer le gros de son énergie sur la l’invention et la conception, au contraire de personnes issus du marketing/ vente qui sont ‘câblés’ plus naturellement pour cet exercice.

Le plus tôt cet exercice sera maîtrisé et meilleures seront les chances de faire connaitre votre projet à sa juste valeur !

Publicité

Laisser un commentaire