La communication ouverte, outil d’efficacité chez Tesla

14 novembre 2017 par Mathieu Dupas Laisser une réponse »
Elon Musk, Tesla

(Source: Wikimedia Commons)

Nous l’avons vu dans différents articles antérieurs, l’Innovation participative est une vraie attente des collaborateurs et de plus en plus d’entreprises ou institutions tirent profit de la mise en œuvre d’une telle démarche.

Cette mise en œuvre doit à la fois être technique (quels proces et outils pour recueillir les idées) mais également (et surtout) Managériale. Cette démarche doit en effet être portée par la direction ainsi que tous les managers pour permettre un vrai déploiement dans les organisations.

On le voit, la démarche touche alors la culture de l’entreprise et son management.
En fonction du passé de l’entreprise, du pays dans lequel elle est implantée, cette démarche pourra prendre des formes plus ou moins différentes.

L’esprit Startup ou disruptif de certaines entreprise est bien sûr très facilitateur de ce genre de démarche.
Mais l’élément humain peut toutefois apporter des surprise.

Ainsi, j’ai été étonné de lire dans un article de INC.com la lettre ouverte envoyé par Elon Musk à tous ses collaborateurs.
Voici cette lettre que je partage avec vous (selon ma traduction) :

Sujet: Communication au sein de Tesla

 

Il y a 2 écoles de pensée sur la façon dont l’information doit être partagée dans les entreprises. La façon la plus répandue,et de loin, est celle de chaine de commandement, cad que l’information doit toujours transiter par les managers. Le problème est que cette approche, bien qu’elle ait l’avantage d’appuyer le pouvoir du manager, ne sert pas l’entreprise.

 

Au lieu de résoudre un problème rapidement, où une personne d’un département parle à une autre personne d’un autre département et fait ce qu’il faut faire, les gens sont obligés de parler à leur manager qui parlent à leur propre managers qui parlent à leur tour au manager de l’autre département qui parle enfin à quelqu’un de son équipe.
Ensuite, la communication doit faire le chemin inverse. Ceci est incroyablement bête.

 

Tout manager qui autorise ce genre de comportement ou l’encourage se verra très rapidement travailler dans une autre entreprise. Je ne rigole pas.

 

Tout le monde à Tesla peut et doit parler / envoyer un email à n’importe qui, selon qu’il pense qu’il s’agit de la façon la plus rapide de résoudre un problème, pour le bien de toute l’entreprise. Vous pouvez parler au manager de votre manager sans sa permission, vous pouvez parler directement à un Vice président d’une autre entité, vous pouvez me parlez, vous pouvez parler à n’importe qui sans l’approbation de personne. De plus, vous devriez vous sentir obligé de le faire, jusqu’à ce que les problèmes soient résolus.

 

Le but ici n’est d’encourager le blabla, mais de nous assurer que nous travaillons de façon ultra rapide et correctement. Nous ne pouvons bien évidemment pas rivaliser en taille avec les grands constructeurs automobiles, donc nous devons rivaliser avec intelligence et agilité.

 

Enfin, sachez que les managers doivent travailler dur afin de s’assurer qu’ils ne créent pas de silos à l’intérieur de l’entreprise, silos qui conduisent à la mentalité ‘nous’ contre ‘les autres’ ou gênent la communication par toute sorte de moyens. Ceci est hélas une tendance naturelle et doit être activement combattue.

 

Comment ériger des barrières entre départements ou voir son succès de façon cloisonnée ou lieu de collective pourrait-il aider Tesla ? Nous sommes tous sur le même bateau. Voyez-vous toujours comme travaillant pour le bien de l’entreprise et non pour votre département.

 

Merci,

Elon

Quels enseignements ?

2 enseignements selon nous :

  • Tout d’abord, on constate que Tesla, malgré son côté disruptif et la vision de son CEO peut elle aussi être victime de freins classiques, avec le micro management et le sur-contrôle des communications. Rien n’est jamais gagné, c’est un travail perpétuel, que ce soit auprès du nouvel embauché qu’auprès des plus anciens.
  • Autre enseignement : la culture d’entreprise va pouvoir changer d’autant plus vite que c’est le dirigeant qui la porte et la communique de façon directe et globale à toute l’organisation.
    Etre une Startup ou une PME peut alors être un atout , cette diffusion de la culture se faisant de façon plus aisée que dans un grand groupe.

 

Pour ceux qui seraient intéressés par l’email en anglais:
https://www.inc.com/justin-bariso/this-email-from-elon-musk-to-tesla-employees-descr.html

 

 

Publicité

Laisser un commentaire