Plus de soutien à toutes les formes d’innovation

3 février 2015 par Mathieu Dupas Laisser une réponse »

two 3d humans keep gears in hands

 

Disons le tout de Go : la France en encore à la traîne sur les démarches d’Innovation.

Les plus nuancés peuvent bien sûrs se dire que nous sommes finalement un ‘petit’ pays de 66 Millions d’habitants et que la concurrence est dure. Mais si nous regardons le passé et souhaitons être un peu plus ambitieux, nous avons des capacités qui nous permettraient de faire beaucoup mieux. 

C’est en tout cas la vision optimiste que nous portons.

Nous avions déjà abordé le sujet dans des articles précédents (cf Le classement mondial 2008 des sociétés innovantes vient de sortir ! et Global Innovation 1000′: Profits en baisse, dépenses R&D en maintien).

 

Une nouvelle étude française portée par la CCI Paris Ile-de-France vient de paraître.

Son objectif : comprendre le retard de la France et proposer des mesures pour y remédier.

Des compétences mais un manque de résultats

Ceci n’est pas nouveau : la France est toujours reconnue comme étant très compétente en Recherche et Développement, avec des capacités en matière de recherche de nouvelles technologies.

Cependant, au final, les résultats ne sont pas là en termes de création de valeurs ! (CA , création d’emplois)

 

 

Innover n’est pas facile

En sondant les PME franciliennes, la CCI a remonté les 4 grandes causes suivantes qui expliquent les freins vécus par les PME pour « faire » de l’Innovation:

Freins a l'innovation

 

Si le problème du temps, de l’argent et des partenaires commence à être largement débattu, le fait de s’apercevoir que le marché peut évoluer rapidement et faire disparaître la pertinence d’une innovation me semble être un enseignement plutôt récent.

Nous prônons de notre côté depuis de nombreuses années le Design des innovations centré sur l’utilisateur, théorisé par Von Hippel (professeur au MIT  Sloan School of Management).

Cette vision de l’Innovation a pour objectif de coller au marché, en allant chercher les besoins des utilisateurs.

C’est par exemple cette logique qui est au coeur de la plateforme de co-creation La Fabrique à Innovations: le but est de détecter et remonter les besoins des utilisateurs grand publics pour améliorer ou imaginer de nouveaux produits.

On ne peut en effet plus se permettre de faire du ‘PUSH’ en innovation, c’est à dire pousser une innovation vers des clients sans avoir fortement vérifié qu’il s’agissait bien d’un réel besoin pour ces derniers.

 

Des manques encore en matière de financement

 

financeurs innovation

 

Des propositions pour avancer

screenshot.30

 

Nous sommes en phase avec les grandes lignes des mesures proposées.

  • Dans le cas de l’innovation centrée sur les usages, les méthodes de Design Thinking et Innovation Participative avec ses collaborateurs ou clients sont des outils désormais bien accessibles, même pour les PME.
  • Il nous semble important de clarifier et simplifier les dispositifs de financement : le parcours des chefs d’entreprise s’apparente à un parcours d’orientation ou un labyrinthe. Des sociétés se sont d’ailleurs emparées de ce marché, proposant leur aide pour identifier les financements disponibles, preuve d’un réel marché.
  • Sur la mise en réseau des acteurs, il s’agit d’utiliser tous les leviers offerts par l’Innovation Ouverte afin de travailler avec un écosystème riche. Vous trouverez plus de liens sur ces démarches que nous accompagnons en consultant nos articles de blog.

Et la suite

En conclusion, les choses évoluent doucement mais surement.

Les entreprises française ont souffert depuis de nombreuses années du travers gouvernemental français qui était de ne considérer que les innovations technologiques et de focaliser les financements sur ces dernières.

Par ce biais, 80% des innovations n’étaient pas considérées !

Fort heureusement, BPI vient de sortir ses nouveaux critères qui, fait nouveau, vont enfin considérer les autres formes innovations ( marketing/commercial, services, process et organisation,  business model..).

Espérons donc que ce soit un bon début pour faire avancer plus vite les projets innovants français!

 

Source:

Etude CCI

Publicité

Laisser un commentaire